Karine Locatelli 02Jeune chef d'orchestre et chef de chœur, Karine Locatelli exerce à l'Opéra de Lyon en qualité de chef de chœur de la Maîtrise.

Karine Locatelli est née le 15 mars 1977 à Besançon. Clarinettiste de formation, elle obtient de nombreuses récompenses dans cette discipline, ainsi qu'en musique de chambre.

Musicienne passionnée d’orchestre, Karine Locatelli se tourne très tôt vers la direction et poursuit alors sa formation à l’Ecole Normale de Musique de Paris dans la classe de Dominique Rouits, puis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon auprès de Bernard Tétu et Michel Tranchant en direction de chœur. Elle reçoit les conseils de Gilbert Amy en direction d’orchestre.
En 2002, elle obtient le Diplôme d’Etat de direction d’ensembles vocaux, et reçoit le Diplôme National d’Etudes Supérieures de Musique en direction de chœurs.


Dès lors, diverses opportunités ont amené Karine Locatelli à développer son activité de chef auprès d’ensembles professionnels en France et à l' étranger.

Depuis 2015, Karine Locatelli est régulièrement chef de chœur invitée à l'Opéra de Copenhague : Les Vêpres Siciliennes de Verdi, Daphnis et Chloé de Ravel, et actuellement Les Contes d'Hoffmann pour la production de Stefan Hereim.

Son expérience s’est enrichit à l’Opéra de Lyon aux côtés des chefs d’orchestre avec lesquels elle travaille :
Emmanuel Krivine (« La Damnation de Faust » de Berlioz) ; Leopold Hager (« Werther » de Massenet) ; Kirill Petrenko (« La Dame de Pique » de Tchaickowski); Stefano Montanari (« Carmen » de Bizet, « Die Zauberflöte » de Mozart) ; Martyn Brabbins ("L'Enfant et les Sortilèges" et plus récemment "Perséphone" de Stravinsky) ; Kazushi Ono (« Chichester Psalms » de Bernstein, « Werther » de Massenet, « Parsifal » de Wagner, "Turn of the Screw" de Britten, "Pelléas et Mélisande" de Debussy ).

A l’Opéra de Lyon, elle dirige de nombreux concerts et productions parmi lesquelles :« The Golden Vanity » de Britten (mise en scène Sandrine Lanno), « Douce et Barbe bleue » d’Isabelle Aboulker (mise en scène Jean-Romain Vesperini), « The King and I » de Rodgers et Hammerstein (mise en scène Jean Lacornerie), "L'Arche de Noé" de Benjamin Britten (mise en scène Jacques Gomez), et dernièrement "Brundibar" de Hans Krasa (mise en scène Jeanne Candel).
Karine Locatelli 01En tant que Chef de Chœur de La Maîtrise. Elle prépare le chœur d’enfants de l'Opéra de Lyon dans "Jérémy Fisher" de Isabelle Aboulker, « A midnight Summer Dream », "Turn of the Screw" de Britten, « La Damnation de Faust » de Berlioz, « La Petite Renarde Rusée » de Janaceck, « Carmen « de Bizet, « L’Enfant et les sortilèges » de Ravel, et plus récemment "Perséphone" de Stravinsky. Avec la Maîtrise de l’Opéra de Lyon, elle enregistre « La Maîtrise chante Noël » en 2008 (Eveil et Découverte).
Elle prépare également le Chœur de l’Opéra de Lyon dans « La Dame de Pique » de Tchaïkovski, « Chichester Psalms » de Bernstein, « Suor Angelica » de Puccini, « Macbeth » de Verdi, « Curlew River », "Peter Grimes" de Britten....

Aux côtés de Jacques Gomez, metteur en scène, elle dirige « Carmen » de Georges Bizet, et « Viva Verdi ! ». Ils créent ensemble La Compagnie GOLO en 2015. Leur spectacle "Une vie de bohème", (transcription Sergio Menozzi) voit le jour en 2016.

Demi-finaliste du Concours international de direction d’Opéra de Ruse en Bulgarie en 2013 et 2015 elle a l’occasion de diriger la State Opera de Ruse dans "Die Zauberflöte ", "Le Barbier de Séville", "Carmen ", "Rigoletto" ,"La Bohème" et "Tosca".

En 2012, l’Orchestre National de Lyon lui confie la préparation du chœur dans « Un Survivant de Varsovie » de Schönberg ; elle collabore avec Léonard Slatkin pour « l’Enfant et les sortilèges » en 2013.

Avec l'Ensemble Artemus qu'elle a créé en 2007, Karine Locatelli dirige : « Carmina Burana », "Liebeslieder Walzer" de Brahms, "Gloria" de Vivaldi, "Dixit Dominus" de Haendel, "Nonsense" de Petrassi, diverses pièces de Ligeti. Leur enregistrement du « Requiem » de Mozart fait l’objet d’un document pour la télévision.Plus récemment le spectacle "Offenbach Connection" mis en scène par Jérôme Sauvion est créé dans le cadre des Musicales en Tricastin.

Entre 2002 et 2007, elle prépare Les Chœurs et Solistes de Lyon-Bernard Tétu dans « L’enfant et les Sortilèges » de Ravel, « Carmen » de Bizet, « Noces » de Stravinsky, "Petite Messe Solennelle" de Rossini, ainsi que de nombreux programmes de concerts et des créations contemporaines d'Olivier Grief et Betsy Jolas.

En 2002, Karine Locatelli est invitée en tant que chef stagiaire, à préparer Le Chœur de Chambre de Namur aux côtés de Patrick Davin, dans le cadre de concerts dirigés par Jean-Claude Malgoire sur l’œuvre de Gossec.

Conjointement à son activité de scène, Karine Locatelli enseigne au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, au titre de professeur assistant de la classe de direction de chœur.

Karine Locatelli est mariée au pianiste Pierre-Laurent Boucharlat. Elle a deux enfants, Marie-Lou et Jeanne-Camille Boucharlat.